Vous êtes ici : Accueil > Archives > Billets du mois de novembre 2009

Donnez le contrôle des rafraîchissements automatiques

Si vous devez mettre en place des rafraîchissements automatiques sur votre site, laissez-en le contrôle à vos visiteurs.

Pourquoi ceci est important ?

Un petit exemple qui vient de m'arriver : il y a quelques minutes je rédigeais un (assez long) commentaire sur le site lepetitjournal.com. J'avais bien avancé dans l'écriture quand soudainement le formulaire s'est retrouvé entièrement vide ! La cause ? Un rafraîchissement automatique toutes les 5 minutes. J'ai finalement quitté le site, sans laisser mon commentaire...

Autres exemples : si vous lisez une page de ce site avec une revue d'écran, toutes les cinq minutes celle-ci va reprendre la lecture au tout début de la page. Il va donc falloir rechercher toutes les cinq minutes où la lecture aura été coupée. Lorsque vous avez des difficultés pour lire un texte sur un écran ou que vous lisez simplement lentement, toutes les cinq minutes la page va remonter et vous devrez faire défiler la page pour retrouver la phrase que vous lisiez.

Plusieurs solutions sont envisageables :

  • Intégrez un système pour arrêter (puis relancer) le rafraichissement, avec un lien en début de page par exemple (pour pouvoir désactiver les rafraichissements avant que le premier n'ait lieu).
  • Intégrez un système pour diminuer la fréquence des rafraichissements (l'utilisateur doit pouvoir augmenter l'intervalle de temps entre chaque rafraichissement d'au moins de dix fois sa durée par défaut).
  • Avertissez l'utilisateur juste avant un rafraichissement (au minimum 20 secondes avant) pour lui permettre de le désactiver ou de modifier sa fréquence.

Plus de renseignements sur la règle 2.2 Délai suffisant : laisser à l'utilisateur suffisamment de temps pour lire et utiliser le contenu des WCAG 2.0.

Retour en début de page

Accentuez les lettres capitales et majuscules

Faut-il accentuer les lettres capitales (et donc les majuscules) ?

J’ai tendance à régulièrement reprendre ceux qui ne le font pas. Faites-y attention, vous rencontrerez un grand nombre de capitales et majuscules non accentuées. Il faut dire que les claviers de PC sont peu adaptés à l’écriture des "É", "È" ou "À". Notre chère Académie française fait d’ailleurs le même constat :

On ne peut que déplorer que l’usage des accents sur les majuscules soit flottant. On observe dans les textes manuscrits une tendance certaine à l’omission des accents. En typographie, parfois, certains suppriment tous les accents sur les capitales sous prétexte de modernisme, en fait pour réduire les frais de composition.

En français, l’accent a pleine valeur orthographique, il convient donc d’utiliser systématiquement les accents, le tréma et la cédille sur les lettres accentuées.

Son absence ralentit la lecture, fait hésiter sur la prononciation, et peut même induire en erreur. Il en va de même pour le tréma et la cédille.

On veille donc, en bonne typographie, à utiliser systématiquement les capitales accentuées, y compris la préposition À, comme le font bien sûr tous les dictionnaires, [...]

Source : Accentuation des majuscules (Académie Française)

Les synthèses vocales sont bien évidemment les premières à être induites en erreur en l’absence des accents ou cédilles sur les lettres capitales. Ça peut paraître être un détail mais c’est un réel confort pour la lecture.

Lire la suite : Accentuez les lettres capitales et majuscules

Retour en début de page